Le programme SLE-Mathématiques est le premier système de formation entièrement informatisé capable de couvrir tous les niveaux avec un curriculum complet, de la première année du primaire jusqu’à la première année de l’université. Il comprend 30 000 exercices répartis dans 400 sujets.

Les exercices sont divisés trois catégories : en questions sur les concepts, en calculs et en résolution de problèmes.

Les exercices effectués au rythme de l’élève permettent à celui-ci de passer au prochain sujet une fois que l’élève l’ait maîtrisé.

Récemment, une réforme de l’éducation a eu lieu ajoutant ainsi les situations-problèmes au curriculum.

Voir ci-dessous pour la définition d’un situation-problème.

Les élèves s’améliorent rapidement grâce aux tuteurs hautement qualifiés qui leur enseignent les notions, s’exerçant à Speedybee (voir ci-dessous) qu’ils peuvent utiliser à la maison et à l’accès à notre groupe Facebook où ils reçoivent instantanément les solutions aux questions qu’ils ont à l’école.

 

Qu’est-ce qu’un situation-problème en mathématiques?

En quoi diffère-t-il d’un problème sous forme d’énoncé?

Le Programme de formation de l’école québécoise définit un situation-problème comme étant « caractérisé par le besoin d’atteindre un objectif. Cet objectif ne peut pas être atteint instantanément, puisqu’il ne s’agit pas d’un exercice impliquant l’application d’un concept ». Il est question d’une situation où une personne cherche à atteindre un objectif sans que la façon appropriée de procéder ne soit immédiatement apparente. (Burns, 2000) Il n’y a pas, habituellement, qu’une seule bonne façon de résoudre le problème ; il n’y a pas toujours qu’une seule bonne réponse.Un problème sous forme d’énoncé demande que les enfants se concentrent sur la signification des opérations arithmétiques.

Le problème est traduit en une équation mathématique et les enfants effectuent les calculs nécessaires à cette équation.

Il y a qu’une seule bonne façon de résoudre le problème ; il y a toujours qu’une seule bonne réponse. (Burns, 2000)

Pourquoi enseignons-nous les situations-problèmes ?

Dans les situations de la vie courante, nous recevons rarement toute l’information requise dans un beau petit emballage.

Il y a rarement qu’une seule stratégie ou méthode dans les situations de la vie courante ; habituellement, nous choisissons parmi plusieurs solutions viables.

Nous ne savons pas toujours avec certitude si la solution choisie est la « bonne » ou la « meilleure » ; la vie ne dispose pas de solutionnaire. (Burns, 2000)

« Les problèmes auxquels les enfants font face à l’école n’ont pas tous besoin d’être des problèmes de la vie réelle. Les enfants profitent aussi des situations problématiques artificielles qui développent leurs compétences en résolution de problèmes. » (Burns, 2000)

Source : « About Teaching Mathematic: A K-8 Resource » par Marilyn Burns, Math Solutions Publications, Sausalito, Californie.

 

Speedybee 2.0

SpeedyBee est un logiciel, qui a démontré son efficacité, inventé par le centre Superkids e-Tutorat (depuis 1994) qui entraîne les élèves à améliorer leur aptitude en algèbre numérique en un temps record. C’est la meilleure façon pour les élèves du primaire ou du secondaire de construire leurs fondements en arithmétiques. Speedybee est vraiment un outil révolutionnaire pour les enseignants du primaire ou du secondaire et pour les parents. Aucun crayon ni papier n’est requis. Tout le travail est facilement fait en ligne et les résultats sont remis instantanément. L’entraînement répétitif et la méthodologie informatisée rapide soulignent l’unicité de ce logiciel révolutionnaire.

Quinze (15) minutes pspeedybee2.0ar jour ou une (1) heure par semaine permettront d’améliorer considérablement le rendement en arithmétiques de l’élève après un mois, consolideront ses fondements en mathématiques après trois mois et ancreront ses compétences en mathématiques après une année d’usage.